[Aller au menu]

Raymonde Ferrier

Vous êtes à la une !

Portrait de Raymonde Ferrier
Raymonde Ferrier

Vaillante, viticultrice du Domaine Fleurette, Raymonde Ferrier, quelques 83 printemps au sourire, retrace avec sagesse et simplicité quelques souvenirs de sa vie pour Carbon-Blanc Magazine (n° 102).

Jardin



Bonjour Raymonde, pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

« Je suis une enfant des Pyrénées, née entre Lourdes et Cauterets. Hôtelière jusqu’à mes 18 ans, je m’installe sur Carbon-Blanc et rencontre alors mon voisin et futur mari, Adrien. Cela fait maintenant plus de 64 ans que je suis sur la commune ! Adrien était agriculteur et viticulteur. Nous avions alors des vergers et un potager : pêches, tomates… plus de 18.000 pieds de fraises. Petit à petit, avec l’implantation d’usines dans les communes voisines, les arbres fruitiers ont dépéri.

En parallèle, nous nous occupions également des vignes du « Domaine de Fleurette », qui sont classées « Bordeaux Supérieur » (Appellation d’Origine Contrôlée). Ce sont aujourd’hui les 4 derniers hectares viticoles de la commune. »


Qu’est-ce qui a changé sur la commune ?

« Les réveillons à la bougie sont loin… il y a eu beaucoup d’améliorations depuis que je me suis installée ! L’aménagement du Parc Favols, du Centre Culturel, l’implantation d’un cinéma ! Il n’y a pas 40 ans… il y avait des vaches, des vignes… Les rues étaient plus étroites et avaient un certain cachet… Tout cela a bien changé. C’était vraiment la campagne… »


La vigne

Pouvez-vous nous parler en particulier du travail de la vigne ?

« La

vigne, comme de manière plus générale, l’agriculture, demande un

travail et une attention de tous les jours, quasiment 24h sur 24. Pas

de vacances. Labourer, tailler, attacher les lattes, sulfater, de

janvier en août, puis les vendanges, la mise en bouteille, l’étiquetage…


Aujourd’hui,

je ne peux plus m’occuper de la vigne, même s’il m’arrive encore de

monter les cartons… Je m’intéresse à la lecture, pas encore à Internet

que je préfère laisser aux jeunes (rires). Ce sont mes enfants qui

s’occupent désormais de la culture et de la gestion et nous employons

des saisonniers. Ce sont quelques 12.000 bouteilles qui sortent du

Domaine chaque année.

Notre métier est resté très artisanal : la

machine ne remplacera jamais l’homme, ni certaines tâches. D’autre

part, notre processus de vinification est totalement biologique !

Même

si nous avons des clients dans toute la France, en ce moment, la

situation des viticulteurs est un peu difficile. Un jour ou l’autre,

peut-être que mes enfants ou mes petits enfants se sépareront des

vignes… les terrains seront alors constructibles… C’est la vie qui

évolue !... Et maintenant, il faut laisser la place aux jeunes ! »


Contact :
Domaine de Fleurette
Ouverture du mois de décembre à fin mars
19 - 27, rue des Vergers Fleurette
33560 CARBON-BLANC - FRANCE
Tél. : (+33)5 56 06 17 51 / (+33)5 56 38 07 59